Reprendre goût à la vie

Sourire à la vie

29 mai 2012, le jour où mon conte de fée s’est achevé quand tu t’en es allé.
Nous t’attendions avec tellement d’impatience que le temps nous paraissait durer une éternité et puis ce jour là, tout a basculé. Le temps avait même fini par s’arrêter, définitivement suspendu, infiniment douloureux et pourtant… Pourtant malgré les larmes qui coulaient, quelques petites choses parvenaient à faire apparaître un rictus, un sourire même parfois.

Une simple chanson « les sardines » accompagnée de sa danse de l’épaule, une blague de ton père, une parole réconfortante d’une amie, un câlin à une peluche qu’on s’imaginait te donner plus tard…
Pour autant la colère était belle et bien là, l’infinie tristesse aussi, le manque, le vide également, avec cette sensation que plus rien ne sera plus jamais comme avant.
Et c’est vrai, plus rien n’est comme avant, les fêtes provoquent un pincement au cœur, les anniversaires des neveux et nièces aussi, les femmes enceintes nous font enrager et tout un tas de choses qui avant paraissaient anodines mais qui désormais ne le sont plus.

Puis un jour, nul ne sait trop quand, les sourires et les rires se font plus fréquents et les larmes se tarissent quelque peu. On retourne travailler, on invite les gens, les saisons passent, on grandit, on avance en te laissant quelque peu derrière, toi qui est figé dans le temps mais on ne t’oublie pas pour autant.
Enfin, on parvient à repenser à toi presque en souriant et on se dit que finalement on court à nouveau après le temps et que la vie a repris ses droits sans même qu’on s’en aperçoive. On se rend compte alors que ce qui nous a fait tenir debout, en dehors des gens très proches, c’est la vie, la vie elle-même qui par ses petits riens nous font l’apprécier intensément. Le simple fait d’aller boire un verre à la terrasse d’un café par un beau soleil d’été, s’émerveiller devant un film au ciné, avoir des projets et tout faire pour les concrétiser, ces petits riens qui au final font beaucoup et nous font avancer.

La vie est belle et vaut la peine d’être vécue malgré les peines et les galères qu’on est chacun amené à traverser.

Mel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *