P*** que la vie est belle !

Vivre après un cancer

2014… 10 ans déjà.

Janvier 2004, je suis une jeune mariée, maman de Claire 2 ans et 1/2 et enceinte d’un petit mec pour début mai. La grossesse est difficile, je suis fatiguée et surtout je tousse jour et nuit, j’ai du mal à m’alimenter mais bébé va bien. Fin avril, bilan hebdomadaire, bébé est en souffrance, il faut provoquer l’accouchement et tout ira bien pour nous deux. Après quelques jours à l’hôpital, Evan pointe le bout de son nez : il va bien, nous rentrons vite à la maison. Je suis fatiguée, je tousse toujours, d’autres symptômes apparaissent. Nous décidons de partir quelques jours à la campagne pour présenter bébé à la famille et profiter du bon air.

Mon état empire, le médecin de famille me fait passer des examens.
Nous sommes le 14 mai 2004, il est 16h30.
Evan est dans son cosi, mon mari et moi regardons le médecin s’enfoncer dans son siège: « je pense que c’est cancéreux, je vous conseille de rentrer voir votre médecin traitant au plus vite ». Il prend ma carte vitale…silence… »c’est votre anniversaire »… »oui j’ai 31 ans aujourd’hui, mon fils a 12 jours ».

Notre vie bascule, il faut se battre mais aussi préparer le pire « au cas où »…
1an…c’est le temps qu’il a fallu au traitement pour faire son œuvre.

2014…10 ans, je vais bien !!!
Nous avons même eu notre 3ème enfant, Juliette, née en 2010, ma victoire, mon bébé Kinder, le plus beau pied de nez à la maladie.
J’ai changé… J’étais super maniaque et invivable, mais c’était avant. Je n’improvisais rien , ne supportais pas le changement, c’était avant. L’éducation de Claire était presque militaire, mais c’était avant…

Aujourd’hui je zappe souvent le repassage, la poussière attend le chiffon quelques jours, la vaisselle reste parfois dans l’égouttoir plutôt que de retrouver sa place sur l’étagère, on mange des plats surgelés certains jours, on fait même des plateaux télés avec des chips et des bonbons…. C’est maintenant et c’est tellement bon !!! Il a fallu trouver des priorités, faire des choix. Le repassage n’est pas obligatoire par contre la douche c’est tous les jours ! La poussière sur l’étagère c’est pas très grave par contre le câlin du soir c’est indispensable. Partager des moments entre amis c’est nécessaire mais autour d’une blanquette qu’on a mit 3 heures à faire ce n’est pas indispensable, les vrais amis aiment aussi les pizzas surgelés et les coquillettes au jambon.

Mon plus grand rêve aujourd’hui c’est que la ligue contre le cancer fasse une campagne en nous parlant de ceux qui s’en sortent. J’ai réussi, c’était dur ok, il y a encore des jours où c’est dur… mais p***** qu’est-ce qu’elle est belle la vie !!!

Calou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *