L’amour a perduré à travers les années

Faire le deuil de son conjoint

21 ans après la mort de leur papa, de mon amoureux, mon conjoint, cet autre moi-même, je me demande encore comment j’ai pu faire face à tout : 3 enfants de 6/10/13 ans et un travail en internat à temps plein et des familles peu aidantes.

Un jour, mon petit m’a dit « je croyais que tu n’avais pas de peine, je ne t’ai jamais vu pleurer »
Moi je n’arrivais pas à pleurer tant ma détresse était profonde, j’avais peur qu’elle m’engloutisse comme un tsunami.

Petit à petit j’ai pu pleurer dans le pré avec ma vieille jument à mes côtés.
Puis devant mes enfants lorsque je me suis sentie plus forte. Mes deux grands ont fait de leur mieux, chacun à sa manière. Je suis tellement fière d’eux, de moi aussi mais je ne sais toujours pas comment j’ai pu faire face.

J’ai envie de croire qu’il nous a tant aimé, que son amour a perduré à travers les années.
Dans ce rôle de mère courage (car il en a fallu) j’aurai pu me perdre mais la vie m’a permis de rencontrer des professionnels aidants et suffisamment de personnes aimantes pour continuer bravement mon chemin de vie.

Toi, petit(e) frère (soeur) en humanité qui lit ce message je t’embrasse affectueusement.

Annette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *