Trouver notre équilibre

dossier-guide-cadeau-410

Texte écrit pour ma 1ère fille, prématurée, née à 5 mois ½ :

Il y a maintenant 13 ans, tu es arrivée dans nos vies un peu trop tôt, nous t’attendions pour Mai et tu en as décidé autrement, le mois de Février t’a accueillie parmi nous. Arrivée trop tôt,  tu es partie trop tôt…un grand vide nous a saisi dès lors… Tu avais fait de nous une famille, nous avions entrevu grâce à toi un avenir commun et heureux, cette envie allait  nous poursuivre pendant 3 ans jusqu’à ce que ton grand frère vienne éclairer notre vie… suivi par ton autre petit frère quelques années plus tard.

Je ne sais pas comment on s’en est relevé, petit à petit, nous avons pu continuer notre chemin, avec des peines  et des angoisses toujours présentes mais aussi beaucoup de joies et de bonheur. Je me dis souvent que tu es notre petit ange gardien, tu veilles sur nous, et puis cerise sur le gâteau, ta sœur est venue boucler la boucle cette année comme j’ai l’habitude de dire. Au début, mon subconscient faisait que quand on me demandait son prénom, je disais le tien dans ma tête avant de faire un effort pour dire le sien, puis elle a grandi et j’ai réalisé que c’était une autre petite fille à part entière. Je ne peux m’empêcher de me demander si tu lui aurais ressemblé, si tu avais eu les mêmes mimiques comme tes frères… on a l’habitude de dire que ce qu’il ne nous tue pas nous rend plus fort, et je suis complètement d’accord avec cela.

Texte écrit pour ma 2 ème fille, née à 40SA+1 :

La boucle est bouclée
Tu es arrivée par surprise comme ta grande soeur il y a 12 ans, on ne t’attendait pas (plus), on s’était finalement dit qu’avec nos 2 gars, nous étions heureux et nous avons décidé après quelques mois d’essais, de se dire qu’il était temps de passer à autre chose, d’avancer dans notre vie.

Et puis, tu t’es manifestée, d’abord par des signes discrets (impression d’un masque de grossesse pdt les vacances au camping,  besoin de dormir une vraie marmotte) puis par des signes beaucoup plus clairs (retard dans les dates, nausées et dégoût de la nourriture) et nous avons appris ta présence à notre retour  de vacances comme pour nous dire qu’à la rentrée, on a toujours plein de nouveaux projets, tu étais le plus attendu et le plus beau je crois !
Toute ma grossesse, je l’ai vécue plus sereinement mais toujours un peu stressée que cela n’aboutisse pas comme nous l’avions souhaité. Et puis, non, tu avais déjà un sacré caractère, tu as tenu à nous faire patienter et es arrivée à J+1 comme un cadeau, le plus paisible accouchement, le meilleur pour la fin comme on dit ! Tu as à peine pleurer, j’ai eu à peine mal, j’ai pu t’attraper et te mettre au monde, ton papa a pu couper le cordon qui nous reliait pour te faire entrer  dans sa vie et celle de notre famille. Nous t’avons aimée, comme tes frères, aussitôt que nous avons croisé ton regard.

Je suis maintenant apaisée, comblée, heureuse, bref, moi qui voulais reprendre le travail et ma vie sociale très vite après chaque congé maternité, je me surprends à vouloir encore  en profiter un peu,  de vous 3, de tous ces moments qui filent tellement vite, c’est peut être l’effet « petit dernier ».
Comme je le disais à quelques amies, j’ai l’impression que la boucle est bouclée, nous avons réussi malgré les obstacles à fonder notre famille, à trouver notre équilibre à 5. Demain, je reprends le boulot. Fin de la parenthèse enchantée. Demain, commence le premier jour du reste de ma vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *