Le sourire d’une voyageuse

Sourire

Quand elle est entrée dans la rame et s’est assise en face de moi, j’avais le sourire aux lèvres après avoir lu le texto d’un proche…
Le sourire est resté même si son visage m’a choquée.

Elle avait dû être gravement brûlée, et elle en a gardé des cicatrices importantes : joues, front, nez, menton…
En quelques secondes j’ai réalisé qu’elle portait son drame sur elle, en permanence.
Alors elle a sorti son téléphone de sa poche. Elle a appelé. Au cours de la discussion, dans un sabir joyeusement accentué, au fil des stations, sa figure s’est éclairée, peu à peu… Jusqu’à terminer en éclat de rire !

Et j’ai compris… Compris que ce qu’elle portait sur elle, ces marques qu’elle ne pouvait pas enlever, ce n’était pas une fatalité !
Elle est sortie, vers une correspondance, un autre métro… Je ne la connais pas, on ne s’est rien dit, nos yeux se sont à peine croisés…
Et en quelques instants, elle m’a rappelé qu’il suffit d’un sourire pour tout illuminer.
Merci 🙂

T.

One thought on “Le sourire d’une voyageuse

  1. Magnifique, texte très émouvant 🙂 !
    Il y a des rencontres comme ça, durant a peine quelques minutes parfois, nous laissant totalement songeur et que l’on oublie pas … 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *