Je n’ai plus peur

Comment mon rêve de prince charmant est devenu le pire cauchemar de ma vie…

J’avais 19 ans, je l’ai rencontré au mariage de ma sœur, on m’avait dit qu’il n’était pas « correct », mais justement, le fait qu’il déplaise tant à mes parents me plaisait encore plus.
Je suis partie avec lui, j’ai tout quitté, ma famille, mes amis, mes études… je l’ai même épousé et j’ai eu un enfant de lui…

Très vite, je me suis aperçue qu’il était colérique… avec notre chienne, avec sa mère…
J’ai très vite compris qu’il ne fallait pas l’énerver…. Parce qu’il criait très fort… et qu’il cassait beaucoup d’objets… mais je l’aimais… et je croyais toujours qu’il changerait, comme il me le disait…

Et puis il y a eu la première fois… où il m’a battue… je n’ai pas compris, qu’avais-je fait ?
Et puis il y a eu la première fois… où il m’a violée… je n’ai pas compris, est-ce que c’était ça être SA femme ?
Et puis il y a eu la première fois… où il m’a humiliée… je n’ai pas compris, j’étais si nulle ?
Et puis il y a eu le jour où il a tapé sur la tête de notre fils avec une fourchette… et ça a été la dernière fois où j’ai accepté…

J’ai pris mon courage… et quoi qu’il advienne, quoi qu’il puisse me faire… je l’ai quitté…
Il m’a envoyé une dernière fois à l’hôpital… 6 mois après notre séparation, le jour de la journée de la femme… pour que je me souvienne toute ma vie de ce 8 mars.
J’ai porté plainte… Après beaucoup d’auditions… de peur… la loi a statué… interdiction de m’approcher.

A partir de ce moment, plus la peine de me parler d’homme, de mariage… Pour moi, les hommes, tous les mêmes… le mariage.. la pire bêtise de ma vie. Alors plus d’investissement émotionnel !

Et puis tu es arrivé… tu as attendu, tu as pris le temps de m’apprivoiser.. tu as tout accepté de moi..
Tu as su voir qui j’étais derrière cette façade que je montrais…
Bizarrement, j’ai tout de suite su qu’avec toi, ce serait pour la vie. J’ai longtemps hésité… est ce que j’allais prendre le risque de cette grande aventure ?
Petit à petit, on a construit un nid… il a fallu quatre ans encore pour que le jugement de divorce soit prononcé… et là on est parti à 500 km, emmenant mon fils que tu as élevé comme si tu étais son père, parce que le vrai père n’a jamais été présent…

On a continué à avancer, mes cauchemars se sont espacés, j’ai vu une psy, pour pouvoir mettre des mots sur mes maux, pour comprendre comment j’avais pu le laisser me faire ça ! On s’est marié, presqu’un an après mon divorce, un jour magnifique, avec des étoiles plein les yeux tous les deux ! Et avec toi, parce que grâce à toi j’ai compris que le problème, ce n’était pas moi.. Mais lui…. J’ai pu me projeter dans l’avenir, un avenir à trois… et puis à quatre…

Nous avons eu la chance et le bonheur d’avoir un autre petit garçon, qui a su nous réunir tous les 4…
Je sais aujourd’hui que nous formons une famille extraordinaire… et même s’il essaie toujours de m’atteindre par le biais de notre grand, la vie est belle, à tes côtés. Je suis redevenue moi.. je n’ai plus peur.. je vis…. Enfin !

C.

3 thoughts on “Je n’ai plus peur

  1. Merci pr vos commentaires, je vous rassure, ma deuxième vie est juste magnifique, il y a des embûches que ceux de mon ancienne vie essaient de salir….
    Mais mon amour est si grand que personne ne peut l atteindre !
    Croyez-y, la vie est belle…. !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *