Qu’à cela ne tienne

Etagerevegetale_1

J’ai rencontré mon facteur de mari en 2008, le jour de mes 40 ans. 3 mois plus tard, je lui ai dit : si on veut un petit c’est tout de suite et, ma foi si ça ne marche pas on fera une nichée de labrador … 2 mois plus tard je tombe enceinte, un bonheur iiiiiimmense !

Mais néanmoins je demande l’amniocentése : trisomie 21 ! j’interromps ma grossesse à 4.5 mois. Je laisse partir petite Marie.  Je perds mon sang pendant 15 semaines pour cause d’incompétences diverses! jusqu’au 05 decembre 2010. Le 06 décembre …je suis enceinte !!!! Cette fois, la généticienne me dit: « Madame vous serez maman d’une magnifique petite fille! » Houraa !Alleluia, elle a 3 ans et c’est ma foi vrai!! Peut-être un manque d’objectivité de ma part. A 43 ans , re-tentative, nous nous marions je suis enceinte ! Le gynéco n’en revient pas! une fertilité comme ça, ce n’est pas possible ! Seulement cette fois trisomie 18! Nous laissons partir Cassiopée en juillet 2011, elle rejoint sa constellation… La vie s’acharne … Que faire ? Nous abandonnons après 2 fausses couches en 2012.

Début juillet 2012, je demande une ligature de trompes pour ne plus avoir le choix:on me la refuse ! Fin juillet ma soeur perd sa fille renversée par un chauffard, elle a 23 ans. On se dit que si ça nous arrive à nous, il ne nous reste rien! j’arrête la pilule ! Aujourd’hui, j’ai 45.5 ans et …je suis enceinte de 4 mois !! Nous avons retenté le coup ! Après tout, nos filles nous manquent tous les jours mais nous avons survécu ! alors ? Alors effectivement, tout ce qui ne tue pas nous rend plus fort ! Nous nous sommes dit que ce serait difficile, que personne ne nous aiderait, qu’on devrait se préparer à tout, et voilà que petite Zoé réclame une petite soeur ! Qu’à cela ne tienne ! Notre petit trésor vaut bien la peine q’on se donne un peu de mal dans la mesure où c’est aussi notre désir profond ! Alors effectivement c’est encore plus difficile que prévu, mais nous sommes prêts.

Il faut être bien conscient, des risques, des solutions potentielles, des catastrophes possibles. Nous sommes rodés! Je ne suis encore sûre de rien, à ce jour j’ai échappé aux trisomies liées à l’âge, mais il reste plein de problème à venir… Tous les jours nous avons des paroles de notre magnifique trésor qui nous aide à sa manière « maman je peux t’aider moi »… »maman tu sais quoi? Je t’adoooore ». Nous sommes conscients que nous avons énormément de chance, nous sommes un couple uni et sur la même longueur d’onde, nous avons des amies qui nous apportent un soutien indéfectible, pas de pitié mais de la compassion, de l’attention, et nous savons les reconnaitre. Pendant les temps de douleur et de tristesse infinie, notre petite continuait de grandir, nous avons essayé de la préserver, sans lui cacher l’existence des aléas de la vie malheureux ET heureux.

Il semble que nous ayons réussi… Alors je la cite pour la fin , imaginez une petite blonde frisée espiègle et pétillante : « maman tu as vu ce soleil magnifique ? il fait des ombres de maison, c’est trop bien ! En plus je n’ai pas d’école c’est merveilleux ! maman je suis joyeuse! maman c’est une journée joyeusement merveilleuse! » Elle est pas belle la vie ?

Anonyme

One thought on “Qu’à cela ne tienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *