Ma souffrance s’est fondue dans la pierre

MAIN GOUTTE

C’est un dimanche matin, très tôt, mon fils cadet frappe à la porte. Que tu es matinal aujourd’hui? que ce passe-t-il ? et son regard mouillé plonge dans le mien : Damien cette nuit a eu un accident, il est ….

J’ai compris et le cauchemar commence. Une descente en enfer.  Après les cérémonies de son départ, le lendemain, seule, face à ma douleur, une question me vient immédiatement, comment vais-je faire pour survivre à son absence, comment faire pour ne pas sombrer, il a deux filles mineures, elles ont besoin d’être aidées il faut tenir. Ma colère, ma rage et ma souffrance sont si fortes que j’ai envie de cogner, de taper, de vider ce feu et cette énergie négative intérieure qui m’empêchent de respirer.

Alors je prends un catalogue, je commande de la pierre que je reçois trois jours plus tard et je me lance avec des outils de fortune à taper sur ce caillou, à lui donner forme. Je sculpte à m’épuiser pendant des heures, des objets apparaissent comme par magie. J’ai mal au dos, aux mains, je transpire, mais je suis bien, je ne pense à rien, même pas à mon chagrin.

Je transforme cette douleur, énergie négative en énergie positive et créative. Je sculpte, un lion, une main, une égyptienne etc… et je suis toute étonnée de ce don qui était enfoui en moi et que cette souffrance a révélé. C’était il y a sept ans, je vais bien, j’ai surmonté tout cela grâce à la sculpture. Je sculpte toujours maintenant par plaisir, pendant mes loisirs. Ma souffrance s’est fondue dans la pierre.

Dolores

3 thoughts on “Ma souffrance s’est fondue dans la pierre

  1. Je me retrouve dans le commentaire de Solange: ma tragédie a laisser encore plus libre cours à ma passion pour créer. j’ai quatre blogs où des photos en sont l’illustration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *